Comment protéger vos cèdres

À moins qu’ils ne soient exposés à de grands vents ou plantés près de la rue, il n’est pas nécessaire de protéger thuja occidentalis et thuja occ. Nigra puisqu’ils ne présentent que rarement des dommages suite à l’hiver.

Si votre haie est soumise à de forts vents

Assurez-vous qu’elle soit protégée des vents dominants pour réduire les dommages reliés à la dessiccation du feuillage. Il est à noter que les vents d’été combinés aux rayons du soleil peuvent contribuer à ce phénomène tout autant que les vents d’hiver.

Si votre haie est plantée près de la rue

Assurez-vous que le feuillage n’entre pas en contact avec le sel de déglaçage qui pourrait être projeté le passage des voitures ou de l’épandeuse;

Autres variétés ornementales

Certaines variétés ornementales sont plus fragiles. C’est le cas entre autres du cultivar ‘Smaragd’ (Emerald). Pour les cèdres pyramidaux formés de plusieurs troncs, il peut être utile d’attacher les troncs ensemble de manière à éviter les déformations dues à l’accumulation de neige et de glace.

À quel moment?

Il est important de protéger les plants le plus tard possible à l’automne. La plupart des cèdres, comme plusieurs conifères, change de couleur à l’arrivée de l’hiver ce qui démontre qu’ils ont atteint le stade requis pour être protégés. Il faut également s’assurer d’enlever la protection assez tôt au printemps, lorsque les risques de gros gels sont écartés, pour éviter que les températures augmentent sous les protections. Procédez lors d’une journée nuageuse afin d’éviter tout risque d’insolation.

 Mieux vaut prévenir que guérir…

La taille annuelle représente sans contredit le moyen le plus efficace pour éviter que la neige et le verglas ne causent des dommages à votre haie. De plus, un bon arrosage avant les premières gelées permettra à vos cèdres d’emmagasiner l’eau dont ils auront besoin lors des journées de redoux.

Protection hivernale étape par étape

  • Plantez des piquets en longeant la haie, côté du vent dominant ou de la rue, selon le cas ;
  • Assurez-vous que le feuillage de vos cèdres n’entrera pas en contact avec la protection ;
  • Fixez une clôture à neige aux piquets ;
  • Enveloppez la clôture à neige d’une toile géotextile conçue à cet effet ou encore de jute que l’on fixe en place à l’aide d’une agrafeuse.

Erreurs à éviter…

  • Installer une toile ou un jute qui touche le feuillage des cèdres : les sels de déglaçage risqueraient de contaminer le feuillage ;
  • Installer une protection hivernale trop tôt à l’automne ou la retirer les protections hivernales trop tard au printemps. Les températures plus douces risquent de provoquer une surchauffe à l’intérieur des protections ;
  • Étouffer le cèdre : Il faut lui laisser suffisamment d’air afin d’éviter qu’il ne souffre de maladies fongiques.

Laisser un commentaire